Costes - Un bunker en banlieue Agrandir l'image

Un bunker en banlieue ( roman )

Neuf

Roman - 264 pages - 2008
Editeur : Eretic-art

Drogué aux médias, Jean-Lou massacre la banlieue...

- 17 euros PORT COMPRIS

Commandez vite, sans créer de compte, 
avec  l'option "commande instantanée"
(sous l'option "créer un compte")

Paiement par carte bancaire, paypal ou chèque.

Plus de détails

679 Produits

En stock - Envoi dans les 24H

17,00 €

En savoir plus

L'HISTOIRE :

Après un demi siècle sur terre, Jean-Louis craque.

Entre les dealers sodomites de la cite Lénine, sa femme qui le trompe avec des boules de geisha, et le matraquage de France-Info, il sent que la guerre est pour bientot. Et pour cause : c'est lui qui la déclare au monde entier. Pour l'éternel loser, ça sera désormais seul contre tous !

Il transforme son appartement en bunker et prépare sa vengeance. Packs de Kro, drogue, internet, une machette et son chat chéri sur les genoux...

Le massacre peut commencer...

AVIS DES LECTEURS

Carrément grandiose.
Génial, génial et génial !
Le délire absolu.
Une force incontrolable qui vient des tripes.
On est submergé par une tempête mentale.
Une puissance de feu rare chez un écrivain français.
Je l'ai lu d'une traite. En une nuit de folie.
Souffrance et beauté. Horreur et lumière.
Absolument irrécupérable, absolument génial.
Ecriture au couteau. Tue la tête avec précision.
Ultra-violence, humour et fulgurance poétique.
Le top de la subversion et de la transgrssion.
Ce roman embrasse le coeur... avec les dents.
Seul Costes pouvait sortir CA - 21 octobre
J'ai du mal à lire des romans, mais celui là, je l'ai dévoré.
Un merveilleux cauchemar qu'on voudrait prolonger.
Costes est un pur génie. Et le héros de "Bunker", une âme pure écorchée.
Le truc le plus taré que j'ai lu.
Un génie refusé par les éditeurs - 9 juillet
Costes écrit avec ses couilles - 28 juin
Livre à interdire... donc à lire d'urgence !
Costes ose affronter le mal. Oeuvre monstrueuse et géniale.
Costes est un écrivain libre, et c'est très rare.
Verbe intense, lyrisme fou. C'est l'extase.
Costes joue avec ce qui brule. Ca fait à la fois mal et jouir - 1 juin
Tempête de violence et de beauté - 31 mai
Le top de l'émotion trash. Magnifique.